Qu'est-ce que NEUROMEDIA ?

Page française de NEUROMEDIA INTERNATIONAL

1. La création.

2. Les réalisations.

            2.1. Relations Inter-humaines.

                        2.1.1. La Correspondance.

                        2.1.2. Le Voyage.

                        2.1.3. Les rencontres internationales.

            2.2. Relations Inter-groupements.

                        2.2.1. Le SIDA.

                        2.2.2. Racisme et Discrimination.

                        2.2.3. L’Europe.

            2.3. Relations Inter-professionnelles.

                        2.3.1. Représentations Commerciales.

                        2.3.2. Laws’Links et L.S.I. LoveSexIntelligence.

            2.4. Relations Inter-médiatiques.

                        2.4.1. GENERATION TELEVISION.

                        2.4.2. C.F.H.S Communication Inc.

3. Estimation des Membres.

**********

1. La création.

Le but premier, qui reste aujourd’hui l’une des priorités de l’association, fut la prévention du SIDA pour les jeunes dans toute l’Europe. Le coté « médical » et « médiatique » du projet conduit à l’adoption du nom NEUROMEDIA pour « neurone » et « média ».

L’écho du projet fut faible. L’objection classique était la différence de culture qui empêchait tout rapprochement des programmes de prévention, et sans doute aussi, à l’époque, la faiblesse de l’organisation et la jeunesse de ses dirigeants.

En 1994, deux ans après sa création, on décide d’élargir les buts de l’association. Les scouts sont la seule association de jeunesse mondiale, les vastes associations sont plus souvent des fédérations de fédérations et d’autres ont des aspirations humanitaires, caritatives, mystiques ou encore demandent des droits d’entrée exorbitants. Il n’existe pas d’organisme polyvalent où l’entrée est libre et gratuite.  Ce sera le rôle de NEUROMEDIA.

Les statuts sont modifiés pour faire face à de nouvelles missions et à différents droits.  Après une période de transition et de fonctionnement indépendant des différentes sections, NEUROMEDIA INTERNATIONAL apparaît comme la tête de réseau de toutes les autres sections.

2. Les réalisations.

NEUROMEDIA a aujourd’hui un objet clair. Parmi les quatre éléments de ce dernier certaines initiatives ont été plus réussies que d’autres. Toutes se basent sur un type de relation internationale conforme au slogan « Notre monde est sans frontières » ou plus significatif « Our borders have no frontiers ».

            2.1. Relations Inter-humaines.

C’est la réalisation la plus achevée de notre groupe. Elle a pourtant commencé avec l’établissement du classique « pen friendship ».

                        2.1.1. La Correspondance.

Cette sorte de relation reste encore très populaire et NEUROMEDIA propose un service de mise en contact gratuit assez efficace au regard des organisations percevant une taxe sur ce genre de prestation.

De nombreuses demandes ont été faites pour correspondre par Internet et par radio (CB).

                        2.1.2. Le Voyage.

Pour l’instant une seule proposition est faite. Il s’agit d’un voyage d’environ 20 jours en juillet et en août New York Washington D.C. Los Angeles. Ce parcours par Amtrack, la compagnie américaine de chemin de fer correspond à la volonté de beaucoup de membres désirant découvrir l’une des plus attrayantes nations du monde.

NEUROMEDIA USA, l’une des sections les plus puissantes, négocie les prix d’hôtel et de train au plus serré, se charge du change, des visas et de l’accompagnement conjointement avec les autres sections. Les sections délèguent un de leur membre bilingue.

Devant le succès de ce programme et la demande de beaucoup de membres asiatiques et africains, un voyage en Union Européenne est en cours d’étude.

L’Union Européenne est un système semi-unifié. Le problème des visas est partiellement résolu. Cependant il reste le problème des langues, des changes et  du choix du parcours avec le problème du Royaume-Uni et de l’Irlande qui n’adoptera pas l’EURO et n’applique pas les Accords de Schengen. La mise en place d’un programme devrait néanmoins se faire assez rapidement.

Le Canada, l’Amérique Latine et l’Océanie sont au programme. La situation en République Sud Africaine ne permet pas d’envisager une ouverture de programme sereine à court terme.

Malheureusement le prix du billet d’avion qui est peu négociable pour notre organisation compte tenu de la diversité des membres participants quant à leur lieu de départ rend encore le voyage impossible pour beaucoup de nos membres.

NEUROMEDIA n’est pas une agence de voyage. Si elle organise de tels programmes c’est avant tout pour permettre aux membres de se rencontrer. Il n’est pas rare que certains se revoient ainsi chaque année, que d’autres rencontrent leurs correpondant(e)s ainsi, ou encore que certains nouent des relations professionnelles, d’amitié, voire d’amour.

Pour certains ce moment est la seule occasion de revoir leurs ami(e)s et de passer un moment hors de leurs problèmes quotidiens.

                        2.1.3. Les rencontres internationales.

Ceci est la consécration du système des relations inter-humaines. La première édition, organisée par NEUROMEDIA UNITED KINGDOM et NEUROMEDIA IRELAND, un symbole, a eu lieu à Londres (GB) en décembre 1997.

La seconde aura lieu en août 1998 à Vancouver (CDN) et sera organisée par NEUROMEDIA CANADA et NEUROMEDIA USA en conjonction avec le voyage.

Les membres se sont rencontrés par domaines d’intérêt et ont pu organiser beaucoup plus leurs activités.

            2.2. Relations Inter-groupements.

Pour NEUROMEDIA il est important de nouer des contacts et des collaborations avec des organisations contribuant aux actions qu’elle mène.

                        2.2.1. Le SIDA.

NEUROMEDIA est membre d’EuroCASO, le réseau des ONG travaillant dans la prévention du SIDA ainsi que de YOUTH AND AIDS. Nous avons participé également à PLAY SAFE IN EUROPE organisé par AMARC-Europe et CSV MEDIA.

                        2.2.2. Racisme et Discrimination.

 NEUROMEDIA est également très active dans le domaine du racisme. Comme pour le SIDA des débats sont régulièrement organisés et un rapport a été publié pour l’ouverture de la division à la xénophobie en 1995 dans le contexte de la campagne du Conseil de l’Europe « Tous Différents Tous Egaux ». L’investissement de l’organisation dans ces questions est dû à la personnalité de la directrice de division américano-sud-africaine, Carolyne Hunter.

NEUROMEDIA est membre de UNITED FOR INTERCULTURAL ACTION, de STARTING POINT et de l’INTERNATIONAL LESBIAN AND GAY ASSOCIATION. Elle a des liens avec le CLONG.

Du 14 au 22 mars 1998, NEUROMEDIA a organisé la Première semaine internationale d’action contre le racisme. A ce titre des conférences ont été organisées à Londres (GB), Montréal (QC, CND), New York (NY, USA) et Pretoria (ZA). Le débat sur la citoyenneté comme élément intégrateur a été très important. La convention de Schengen et le traité d’Amsterdam prévoyant la « communautarisation » de la politique d’immigration ont été abordés. Un rapport a été publié pour UNITED.

                        2.2.3. L’Europe.

La construction européenne est importante pour NEUROMEDIA. Cette question est centrale. NEUROMEDIA était participante aux auditions publiques du parlement européen en 1995. Elle était aussi membre des groupes de contact sur le G.E.I.E et des états généraux de la société civile de l’UE. Elle publie régulièrement un bulletin sur la question, L’Etat de l’Union, et de nombreuses contributions.

____________________

Les membres qui appartiennent à ces divisions se rencontrent pour des réunions en section locale et pour des réunions internationales ou rencontres internationales depuis 1997.

            2.3. Relations Inter-professionnelles.

NEUROMEDIA comme association de jeunesse est attachée à la formation professionnelle. Elle favorise les contacts entre ses membres de même formation par l’intermédiaire de son orientation thématique (directions générales/divisions) et permet ainsi des associations professionnelles fructueuses.

                        2.3.1. Représentations Commerciales.

Cette activité permet à des personnes qualifiées de représenter une organisation, voire une personne dans un pays où elle n’a pas de représentants et où, par définition, NEUROMEDIA en a. Cette représentation est payante. Une part est réinvestie dans les actions de l’association. En effet, ne touchant que peu de subventions et ne percevant pas de cotisations, NEUROMEDIA utilise les dispositions de la loi française de 1901 lui permettant de percevoir certaines sommes. Néanmoins, pour ne pas rompre l’égalité, les membres chargés de ces missions ont droit à une rétribution. L’avantage recherché est celui de l’expérience professionnelle, NEUROMEDIA n’étant pas une structure dédiée au commerce.

Pour ces activités NEUROMEDIA est membre du Bureau de Rapprochement des Entreprises de l’Union Européenne (BRE) et de Transatlantic Electronic Exchange Service (TIES).

                        2.3.2. Laws’Links et L.S.I. LoveSexIntelligence.

C’est pour cette raison que Laws’Links fondé en 1998 devrait se détacher progressivement de NEUROMEDIA puisque cette structure est chargée de conseil juridique et d’arbitrage commercial international. L’intégration dans cette division nécessite de faire la preuve de 2 ans d’études juridiques.

L.S.I.LoveSexIntelligence est dans une situation similaire.

            2.4. Relations Inter-médiatiques.

Ce secteur est en plein développement au sein de notre organisation. Nous avons lié de bonnes relations avec le C.F.H.S Communication Inc. au Canada et avec GENERATION MEDIA INC. aux Etats-Unis d’Amérique. Ces activités concernent toutes les divisions.

                        2.4.1. GENERATION TELEVISION.

GENERATION TELEVISION sera lancée sur le territoire nord américain, en Océanie et en Europe dès 1999. Le programme de cette chaîne internationale (satellite, câble et LPTV) est conçu par et pour des jeunes internationaux de 15 à 30 ans.

GENERATION TELEVISION a pour priorité d’investir dans les nouvelles technologies et d’être prête pour la convergence.

A ce titre, son serveur Internet interactif permettra à ses téléspectateurs de dialoguer entre eux et avec la chaîne sans logiciel autre qu’un navigateur. De plus les programmes seront disponibles en realaudio et une large partie en realvideo, notamment son émission sur les nouvelles technologies.

La grille des programmes, la traduction de certains programmes en français notamment, les classements musicaux, les informations musicales et cinématographiques , de la chaîne et d’autres organismes, pourront être obtenues sur Internet, par télétexte, par inscription, par E-mail.

Un service de contact et d’annonces entre les téléspectateurs sera mis en place.

Les graphiques importants seront réduits pour permettre aux connexions de bas débit et aux machines peu puissantes d’obtenir un service rapide.

Les parties non interactives et informatives seront intégralement disponibles par télétexte.

GENERATION TELEVISION prévoit aussi de susciter la connexion à Internet par le câble et le satellite et de développer l’interactivité.

Ainsi, les directions générales chargées du Club MTV et de EURORADIO vont être groupées selon la décision de leurs membres pour être chargées de GENERATION. Plusieurs rapports ont été publiés sur GENERATION.

                        2.4.2. C.F.H.S Communication Inc.

Le C.F.H.S Communication est une organisation canadienne qui produit des émissions de radios pour des diffuseurs nord-américains.

NEUROMEDIA considèrent que le fond musical est très important en Europe et ailleurs et que, pour des considérations qui tiennent plus à la politique des maisons de disques qu’à des différences linguistiques, certains chanteurs ne peuvent être diffusés au-delà de leurs frontières. A ce titre, le concours de l’Eurovision est significatif puisque ce n’est pas, cette année, une chanson de langue anglaise qui l’a gagné. NEUROMEDIA s’est engagé avec le C.F.H.S Communication  à permettre l’amélioration de la diversité musicale.

3. Estimation des Membres.

NEUROMEDIA International Branch in Canada. 1st May 1998. 2530 members.

NEUROMEDIA USA.                       550.                NEUROMEDIA ASIA.  40.

NEUROMEDIA CANADA.              1230.              NEUROMEDIA LATINO.            60.

NEUROMEDIA AFRICA.                200.                NEUROMEDIA CUBA.            10.

NEUROMEDIA OCEANIA.             50.                  NEUROMEDIA EUROPE.            390.

                                               

FRANCE.                                          50.                  ESTONIA.                 5.        

UNITED KINGDOM                             50.                  LITHUANIA.              5.

IRELAND.                                          40.                  ITALY.             20.

ICELAND.                                         5.                     DENMARK.               40.     

SWEDEN.                                         30.                  REP.SLOVAK.            10.

FINLAND.                                          30.                  SPAIN.                       5.

NORWAY.                                         5.                     GERMANY.               20.

BULGARIA.                                       5.                     SWISS                     20.

SLOVENIA.                                       5.                     POLAND.                 10.

RUSSIA                                             30.                  UKRAINE.                 5.

© NEUROMEDIA 1998. Reproduction interdite. Toutes les marques sont protégées.


This page last updated on June 16th, 2003.
Copyright NEUROMEDIA 1998-2003.